Les projets

LocalisationDomaines d'actions
 

DRING13, les discriminations c'est "Non!" 2007-2011

DRING13 est une plateforme de débat caractérisée par une mosaique ludique et interactive. Cette mosaique rassemble des “reportages mobiles” réalisés en atelier par des jeunes qui se servent de leurs portables comme outils de captation et de diffusion. Les reportages traitent de questions liées aux discriminations : orientation sexuelle, origine géographique, handicap et égalité homme/femme.

 

Démocratie en réseaux 2011

La Région Île-de-France organisait le 31 janvier l’événement de clôture du cycle 2011 de « Démocratie en réseaux » en donnant la parole aux participants. Plus qu’un moment de restitution, il s’agissait de permettre à chacun de s’exprimer sur les enjeux du processus « Démocratie en réseaux », les besoins et les attentes des acteurs de la démocratie pour revitaliser leur pratiques, réinventer leurs actions… Revivez l'évènement !
 

Le Programme Cercle Vermeil

Le Programme Cercle Vermeil consiste à développer et mettre en place une plate-forme d’inclusion sociale pour les personnes âgées, le « Point Cercle-Vermeil ».

 

LUP : laboratoire urbain participatif

AAA a accompagné de 2006 à 2008, l’aménagement de l’espace du 56, rue Saint Blaise, selon une méthode participative et par la mise en œuvre de dispositifs écologiques. Dans le but de renforcer le rôle du 56 comme lieu de dynamisation citoyenne, de solidarité sociale et de croisement multiculturel, AAA a initié dans cet espace une plateforme de rencontre et de débat autour de thématiques liées aux milieux de vie quotidiens, à la vie sociale et culturelles des quartiers et contextes urbains en mutation, aux impacts locaux des changements climatiques, etc.

 

Un Conseil Général des Collégiens dans le Val-de-Marne

Le Département a mis en place une véritable instance de démocratie participative, adressée aux collégiens.

 

Synthèse du projet " France/Europe : migrations, identités, citoyenneté "

Le programme « France/Europe – migrations, identités, citoyenneté » a accueilli, à l’été 2009, une centaine d’étudiants venus de toute l’Europe et des Etats-Unis, ainsi qu’un plus petit groupe d’une vingtaine d’étudiants de France, des Etats-Unis et de Bosnie Herzégovine sur un mois, afin de les sensibiliser enjeux de la diversité des démocraties européennes à travers l’histoire, avec un regard plus approfondi sur la France. Il déroulé du 5 juin au 8 juillet 2009, et se trouve actuellement dans la phase de développement de projets de terrain des étudiants qui y ont participé.

 

Comité d'évaluation de projets de courts-métrages

Vous avez un projet de film court ? Vous cherchez une collaboration ?

 

Déclic Avenir

ANI a lancé en 2014 le projet Déclic AVENIR afin d’agir pour l’égalité des chances et valoriser les compétences des jeunes n’ayant pas poursuivi de longues études.

 

Regards

Regards

Contrat Urbain de Cohésion Sociale 2014

La Cie Le Temps de Vivre mène depuis janvier 2013 un nouveau projet dans le quartier du
Petit-Colombes, Regards, dans le cadre du Contrat Urbain de Cohésion Sociale.
En 2013, à travers des ateliers et des représentations dans le quartier, nous avons invité
les habitants à se rencontrer pour fabriquer des histoires communes.
En 2014, des artistes intervenants vont investir les associations et espaces publics du
quartier pour réaliser des portraits d’habitants.
Le projet se terminera par une déambulation sur l’axe du boulevard Charles de Gaulle (en
septembre/octobre 2014) qui fera découvrir les portraits d’habitants sous formes de
photographies projetées dans l’espace public, de montages sonores et d’interventions
théâtrales…
Les habitants-guides seront relais et médiateurs de la promenade : ils informeront les
autres habitants de l’évènement, les inviteront à se déplacer dans le quartier.
Les habitants-spectateurs pourront profiter des évènements qui se dérouleront sous leurs
yeux ou aller à la recherche d’autres oeuvres en se déplaçant librement dans le quartier.

 

Lutte contre le harcèlement à l'école

Lutter contre le harcèlement à l’école : l’affaire de tous !
Une priorité d’action du ministère de l’Éducation nationale, un engagement des petits citoyens pour mieux vivre ensemble.

 

DEMOS

Toujours impulsés par divers objets artistiques, quatre rendez-vous proposent de nouveaux protocoles de débats et de discussions démocratiques.

 

Promotion de l'engagement auprès des jeunes

Agir, s’engager, des grands mots qui en effrayent plus d’un. Surtout quand on est jeune ou adolescent. Mais pourquoi ? Et comment changer cette vision pour favoriser les initiatives solidaires ? Le plus simple c’est encore d’en parler avec les principaux concernés !

 

CR "Lycéen d'aujourd'hui, citoyen de demain"

1- COMPTE RENDU NARRATIF DE L’ACTION REALISEE (BILAN QUALITATIF)

Préambule du projet

Il découle d’un projet mémoriel antérieur « Musée vivant, une cité, un quartier, un lycée », et du constat fait près du public (parents d’élèves, lycéens, enseignants, habitants du quartier, élus..) que l’exposition-spectacle « Du lycée au métier » réinterrogeant les problématiques que rencontrent l’éducation nationale et la société, invite au débat, à la réflexion et à la réconciliation.

**

 1ERE STRUCTURE : CDI Pasteur Villejuif

**
Récits :
« Je ne veux pas faire le métier que mon père a choisi » ;
« Styliste oui même si je ne sais pas dessiner » ;
« Du moment que tu fais quelque chose, un travail » ;
« Ce n’est pas vraiment ce que je veux faire » ;
« Métier désiré ??? »
« De toute façon vous allez me mettre à la porte »

Mini débat / Evaluation des jeunes après la séance **:
C’est bien d’améliorer les choses. On peut faire semblant d’être en colère. / Bien aimé les jeux, les scènes, les transformations, c’est drôle ! / J’ai aimé jouer les scènes et les alternatives ! / J’ai aimé les scènes, changer de rôle, me mettre dans la peau d’un autre, dans la peau d’un prof, donner des ordres ? Défendre son opinion quand on est une autre personne. / J’ai aimé les scènes, être une autre personne, aider une personne à pouvoir dire. / J’ai aimé quand on a transformé les scènes, avec humour. Cela m’aide à être de moins en moins timide. / C’est drôle la mise en scène surtout quand le conflit peut se résoudre en insistant sur les transformations. / On a vu dans les scènes que l’on peut parler de nos conflits à des personnes fiables à l’intérieur de l’établissement, aux profs par exemple.
**
Mini débat / Evaluation des adultes après la séance
: Intéressant de voir ces moments de vie. On a du recul. On voit les influences, les expériences. On se rend compte que les rencontres peuvent être déterminantes. Malgré ces parcours de vie au début mal partis, on peut avoir des parcours de vie différents, ce n’est pas écrit à l’avance. J’ai remarqué que les deux groupes ont été excellents, il y a eu une grande progression du début à la fin. Certains élèves étaient conscients des difficultés des professeurs. La position d’observateur m’a permis de prendre conscience du conflit et de me dire qu’on a quand même des solutions.

**
CR / Evaluation structure : (FP, professeur de lettres)**
Je souhaitais vous remercier pour votre action très appréciée dans notre établissement. Les élèves, surtout ceux qui étaient en difficulté au niveau du comportement en classe, ont énormément apprécié de pouvoir s’exprimer et d’avoir la liberté de jouer une scène d’altercation entre un enseignant et eux. J’ai reparlé de ce TDA le lundi suivant avec les élèves concernés : ils ont, je pense, saisi que le bon déroulement d’un cours dépend aussi d’eux, et qu’ils ont toutes les clés en main pour faire que cela se passe bien. Quant aux élèves (filles) plus timides, elles ont pu grâce au TDA s’exprimer et dire leurs angoisses au sujet de l’orientation, dans une classe où elles prennent rarement la parole, l’attention de tous étant en général braquée sur les garçons remuants. Quant à la représentation théâtrale de la veille, elle a également bien intéressé nos élèves. Peut-être auraient-ils eu besoin néanmoins, pour profiter pleinement des apports historiques et sociaux de cette représentation, de lignes directrices plus nettes. En effet, comme cette pièce était très polyphonique, les élèves n’ont pas toujours perçu la trame historique et le propos central. L’expo photo, passionnante, a nourri quelques débats. Merci encore pour ces moments riches, trop rares dans un établissement scolaire !

 2EME STRUCTURE : MAISON DE QUARTIER / CENTRE SOCIAL MONMOUSSEAU D’IVRY SUR SEINE

CR / Evaluation de la structure accueil : (DD Coordinatrice pôle Jeunesse)
A la fin du spectacle, quelques échanges se sont opérés entre les acteurs et le public. Je pense que les adultes se sont sentis très concernés par cette représentation, sans doute parce que touchés par l’histoire de ce lycée. Probablement que certains y ont été scolarisés et d’autres parce qu’il s’agit d’une partie de l’histoire du territoire. Concernant les enfants, ceux-ci ont beaucoup apprécié le jeu des acteurs et l’exposition était attrayante de par sa présentation. Le graphisme des images et les textes étaient assez agréables et parlants pour les enfants. Au vu de l’analyse faite, je pense que si cette représentation était à nouveau reproposée, il est sûr qu’elle susciterait l’intérêt d’un plus grand nombre de personnes notamment des personnes de plus de 40 ans. Par ailleurs, je pense qu’il serait préférable de valoriser l’exposition dans le hall d’entrée de la maison de quartier puisque la place disponible pourrait facilement convenir à condition de la répartir en plusieurs parties, car finalement l’exposition ne nécessite pas forcément une lecture linéaire. Voilà pour un bref retour de cette action. J’espère sincèrement que nous pourrons nous revoir pour d’autres représentations car comme je vous l’ai évoqué, je serai chargée de la mise en place d’actions et d’évènements sur le quartier en 2014 et que les différentes thématiques que vous proposez peuvent clairement intéresser la population du quartier Monmousseau.

 3EME STRUCTURE : LYCEE GEORGES BRASSENS DE VILLENEUVE LE ROI

Récits :
« Joris et le bulletin de notes » ;
« Mensonges » ;
« Conflits avec les parents » ;
« Le parcours de l’élève / soldat Bryan » ;

**Mini-débat / Evaluation des élèves **: Intéressant de jouer les scènes et d’avoir proposé des alternatives au conflit car on peut y réfléchir plus tard. J’ai aimé me mettre dans le personnage de l’élève exclus ; J’ai bien aimé sortir de l’univers des cours. J’ai apprécié les activités en collectif. Cela m’’a permis de changer d’idée sur les profs. Je me rends compte que si le conflit se reproduit, je pourrai agir autrement.

**Mini-débat / Evaluation des professeurs **: Intéressant, car cela donne de la valeur à la parole des élèves. D’un coup on peut écouter, échanger, sur les histoires vécues. La barrière le temps de la séance est tombée, la parole s’est libérée. Cela a la vertu d’encourager les élèves à s’écouter, respecter la parole de l’autre. Leur jeu théâtral est également intéressant, car les ¾ des élèves n’ont aucun contact avec le théâtre.

CR / Evaluation de la structure :

a) Choisissez deux témoignages et justifiez votre choix :
Les choix sont très variés et les critères aussi. Plutôt que de faire la liste des choix des élèves, voici leurs principaux critères :
Ceux qui ont réussi alors que ce n’était pas simple au départ, ceux qui ont « travaillé dur ». « W W car il était en ZEP et il a réussi », « L M car malgré son redoublement elle n’a pas abandonné ses études », « leur parcours a été compliqué », « la volonté de faire ce qui plaît », « M K, elle voulait faire plein de trucs mais c’était pas envisageable, à la fin elle a réussi ».

La possibilité de s’identifier : même projet que l’élève, les rêves du lycéen : « réussir, devenir riche et célèbre », « de grands projets, presque impossibles », « ils avaient des rêves, tout comme nous », « son témoignage me fait penser à moi », « Alix : j’ai choisi celui-là car j’ai été un élève perturbant » (j’ai volontairement gardé le mot de l’élève ici…)

L’intérêt pour l’histoire : touchante, étonnante… « J-FR pour ses raisons de choisir son métier », « le témoignage de M K car son histoire est touchante »
Trois membres de la même famille (les R).

b) Les projets de départ ont-ils été réalisés ? Si oui, pour quelle raison ? Si non, pour quelle raison ?
Il est intéressant de constater que dans la plupart des témoignages, les rêves de départ ne se sont pas forcément réalisés, sans pour autant que les personnes soient « en échec » : les élèves mettent l’accent sur cette possibilité finalement de changer de projet, ou d’en trouver un tardivement, et de le réussir quand même.

c) Dans les deux témoignages choisis, qu’est-ce qui a motivé, puis rendu possible, le projet professionnel ?
La volonté, un prof, la famille, sa passion, le rôle occupé au lycée (déléguée), un accident, un rêve d’enfance, faire mieux que ses parents, ne pas abandonner.

d) Observez les photos liées aux deux témoignages choisis : décrivez-les. Comment les comprenez-vous ?
Les projets successifs, ce qu’ils rêvaient d’être et ce qu’ils sont devenus, les personnes dans leur lieu de travail, leur réussite.

Bilan de la professeure : Un travail très motivant pour les élèves, tant dans ses formes (expo, spectacle, TDA) que dans son sujet. La possibilité de créer un espace de dialogue sur ce qui est fondamental dans la vie d’un élève : sa relation au lycée et à l’orientation. C’est une classe peu scolaire qui a joué le jeu : ils étaient tous présents, actifs et intéressés par les travaux proposés.

 4EME STRUCTURE : LYCEE DARIUS MILHAUD DU KREMLIN BICETRE

Récits :
« Après 21 ans ?? »
« Conflit familial d’orientation »
« La haine »

**Mini débat / Evaluation des jeunes **: Faut pas suivre les parents, ils n’ont pas toujours raison. / Certains conflits de famille pourraient changer si on modifie certains détails. / On peut s’exprimer en faisant des jeux de rôles. On bouge, on parle, on écoute. / Raconter et écouter les histoires permet de connaître mieux ses copains, copines de classe. / C’est dur de parler de soi. Et on est ému. On a pu parler de nos problèmes perso sans avoir honte. On découvre la confiance en sa classe. / J’ai aimé savoir les histoires des autres. C’est intéressant de savoir que les autres aussi ont des problèmes d’orientation. / Faire attention quand on raconte son histoire et quand on joue son propre rôle.
Un travail a été demandé aux élèves concernant l’exposition-spectacle « Musée vivant, du lycée au métier »
Travail fait autour de l’exposition-spectacle/Questions : Thème de l’exposition ? Affiches : comment sont-elles conçues ? Lire les textes. Que nous apprennent-ils ? Quelles sont vos réactions personnelles ?
Les textes nous apprennent leurs parcours, leurs métiers et donc je me sens concernée car je suis au lycée et je veux réussir, avoir un bon travail. / Je me sens concernée car cela me fait beaucoup réfléchir sur mon métier futur. Les affiches nous apportent des précisions sur leur métier actuel et leurs rêves. / Les affiches nous apprennent que les personnes avaient un rêve et que certaines l’ont réalisé ou non. Ils ont tout fait pour et même si cela n’a pas réussi, cela les a construit. Cela nous aide à savoir la difficulté pour y arriver. / Cela m’a aidée car l’on se pose des questions sur son avenir, l’angoisse de ce que l’on veut futur. / L’exposition nous montre les différents parcours que nous aussi pourrions avoir dans le futur. / Cela nous montre qu’il ne faut pas se décourager, que même si l’on a été le cancre de la classe, il ne faut pas abandonner, il faut se battre pour réussir. Il est vrai que certaines choses sont difficiles mais il faut mettre du sien, avoir confiance en soi. / La 1ère affiche m’a plu parce qu’elle montre un personnage qui voulait être chimiste mais à la fin de sa vie il est devenu prof de math. Il veut passer un message à travers cette affiche c’est que nos envies ne deviennent pas toujours la réalité. / Nous nous sentons concernés car nous sommes au lycée et nous nous interrogeons sur notre orientation, nous pouvons nous inspirer d’eux si on le souhaite./ On est tous concerné par cette expo car on s’interroge tous sur notre avenir, il faut prendre le lycée au sérieux. / Le thème de l’expo est l’avenir après le lycée au cours du temps. Il y a certaines affiches qui nous apprennent que l’école est importante. / L’affiche que j’ai préféré c’est « Si l’école ne sert pas à comprendre le monde dans lequel on vit, on ne voit pas à quoi elle sert. » Car il y a un message dans cette phrase. / Le thème de l’expo est l’avenir. Mon affiche préférée est « Les années lycée, c’est des années de liberté, on peut être glaneur, mais à la faculté il faut travailler » oui je me sens concernée je suis lycéenne et je me pose beaucoup de questions qu’eux ils se sont posés avant. » / Dans une affiche on apprend l’histoire et le parcours intéressant d’un homme qui est devenu médecin après avoir eu un accident. Son histoire m’a touchée car il dit ne pas vouloir blesser les gens dans son métier car los de cet accident, on lui a cousu le bras sans anesthésie. / Mon affiche préférée est « Je trouve que c’est important d’étudier là où on vit. Mon enfant ira à l’école publique du quartier ». Cette affiche montre qu’il ne faut pas se décourager même si l’on habite dans un quartier difficile, qu’on peut tout recommencer à zéro, oublier ses erreurs et reprendre ses études. / Mon affiche préférée c’est celle où il y a la fille qui joue au tennis et qui est handicapée. Cela nous apprend que l’école nous apprend beaucoup de choses. Il y a aussi l’histoire d’une personne qui a raté son diplôme parce qu’il lui manquait 1 point, des conditions dures des gens qui ont passé leur bac. Je suis aussi intéressé par une personne qui s’appelle Alix car on a un point commun car il est immigrant comme moi. / Les titres des panneaux nous touchent personnellement car ce sont des personnes qui étaient au lycée et qui travaillent maintenant. Un autre titre qui m’a touché « on récoltait de l’argent pour envoyer des médicaments au Vietnam », cette personne est médecin maintenant. / Mon affiche préférée est la 2 car je veux devenir pompier et que aujourd’hui je suis au lycée. Cela nous apprend la vie des personnes sur les photos, et cela décrit la vie. /
J’ai trouvé la pièce de théâtre très agréable, marrante, j’ai bien aimé les rôles des personnages, les petites danses m’ont fait rire. Avant votre arrivée la 1ère fois qu’on m’a présenté l’exposition ça ne m’a pas trop plu, je n’ai même pas regardé mais après votre pièce j’ai bien aimé et j’ai re regardé l’expo / Les acteurs étaient très investis dans leur pièce et nous faisaient passer des sentiments, cela était très intéressant. / Nous avons rencontré les comédiens, c’est des gens de l’ancienne époque. Le spectacle est marrant et on peut aussi voir qu’à l’époque il y avait un seul groupe social contrairement à maintenant. Je ne me suis pas reconnu dans les délires qu’ils avaient avant : les bars … Sinon c’était bien. / Vous étiez vraiment marrants. C’était intéressant de voir comment c’était avant (années 50 – 80). Les règles d’avant étaient vraiment dures puis au début des années 80 c’était mieux. Ils étaient vraiment libres : par exemple fumer en classe, et rentrer et sortir quand on veut. / Ce spectacle est plutôt intéressant car ça parle du mode de vie du lycée d’avant jusqu’à présent. C’était plutôt drôle les gestes et les mimiques. Il a fallu beaucoup de travail pour faire ce spectacle et je les félicite car c’est très dur. / Il y a plein de choses à l’époque que je ne savais pas, comme les règles strictes et les uniformes. La pièce était bien faite, notamment le rôle des professeurs qui sont bien représentés. Cette pièce m’a apporté de la réflexion pour l’orientation. Ça m’a donné envie de faire un métier comme comédien. / La pièce m’a plu et m’a fait réfléchir. Elle a été très bien faite et les lycéens ont très bien été représentés. J’ai retenu de cette pièce que « quand on veut, on peut ». / Les comédiens ont joué plusieurs personnages. Cette pièce était basée sur des faits réels dans les années 60-70–80–90… Personnellement j’ai été concernée, je me suis retrouvée quand ils ont parlé de « peur de l’échec », c’est aussi ce que je ressens, j’ai peur de l’échec. J’ai aussi aimé leurs petites chorégraphies et la façon dont ils nous ont raconté les histoires. / Avec votre représentation vous nous avez fait comprendre les photos et que certaines personnes, même si elles ont arrêté l’école, ont réussi dans leur vie même si elles n’ont pas fait pas ce qu’elles avaient envie de faire. Il me semble qu’il y a des personnes qui ne pouvaient pas faire le travail qu’ils voulaient dans leur lycée, alors ils ont fait différemment c’était plus long et plus dur. C’est mon cas. / J’ai bien perçu les changements d’époque (années 60, 70, 80, 90, 2000) et j’ai parfois été choquée par ce que les élèves et les professeurs avaient pu faire (fumer en cours …). J’ai un avis plutôt positif sur cette pièce et à travers les histoires d’anciens élèves de lycées. / Cela m’a beaucoup aidé à définir mon futur parcours et m’a fait réfléchir et m’a permis de prendre la décision en ce qui concerne mon orientation grâce aux témoignages des gens. Vous avez bien su montrer la différence d’époque. J’ai bien aimé les photos parce qu’elles étaient originales et un peu intrigantes. / Le spectacle était intéressant, j’ai compris malgré les différences d’époque qu’il ne fallait jamais laisser tomber, et travailler et que notre choix peut changer à tout moment. / J’ai pu connaître les différentes époques, les différents problèmes, ce qu’il y avait de semblable à notre époque et autres. J’ai pu apprendre que même si on peut échouer à un endroit ce n’est pas la fin du tout et on peut revenir, et que même si on n’a aucun rêve, on peut par la suite en trouver un. J’espère que cela me sera utile pour avancer. / Au début l’exposition photos m’a plu sans plus. Puis après la représentation théâtrale, cela m’a parlé un peu plus, j’ai aimé et cela m’a intéressé. Je ne savais pas qu’avant on pouvait quitter l’école et avoir un bon métier alors que maintenant si on quitte l’école, avec la crise économique, on n’aurait pas un bon travail qui nous plaît. / La pièce était très bien, c’était marrant. Je ne me suis pas trop sentie concernée par toutes ces histoires mais j’ai trouvé ça intéressant car ça montre que l’on peut rebondir malgré nos faibles études. / La pièce de théâtre a rendu vivante l’exposition de la photographe. Grâce à la pièce et aux photos, on peut se rendre compte que les élèves et étudiants de l’époque avaient les mêmes préoccupations que nous (bac, orientation, etc.). / Ce show m’a permis de comprendre certaines choses, ils ont réussi à dire des choses importantes et sérieuses sous le ton de l’humour, ce qui m’a fortement plu. /

**CR / Evaluation de la structure : Bilan (professeur de Lettres au lycée Darius Milhaud, Le Kremlin-Bicêtre) **
Le parcours proposé est évolutif et constructif : Dans un premier temps, l’exposition incite les élèves à se poser des questions sur leur orientation, leur vécu de lycéens de seconde, à une période où ils doivent formuler leurs vœux de filière ou de changement d’orientatio

 

Culture et Cinéma du Monde

L’Observatoire de la Diversité Culturelle et le cinéma Etoile Lilas ont le plaisir de vous convier à deux rendez-vous incontournables. Les films “La cour de Babel” et “Girafada” seront proposés à nos publics, précédés d’un buffet.

 

Parcours de cinéma en festival

PARCOURS DE CINÉMA en festivals propose aux personnes éloignées de certaines
pratiques culturelles un déplacement sur un festival de cinéma, pour des rencontres avec
des professionnels et des projections de films.
Après avoir suivi une initiation aux techniques d’interview, le groupe interroge sur sa pratique une personnalité du festival, par exemple un(e) réalisateur(trice) dont le film a été programmé. Cette rencontre est filmée et la vidéo produite est diffusée sur le site des partenaires.

Syndiquer le contenu
Conseil régional d'Ile de France