Maison des Tilleuls

La Maison des Tilleuls est une association à vocation sociale globale, familiale et pluri-générationnelle, offrant accueil, animations, activités et services à finalité sociale, dans le respect des principes de non-discrimination et de liberté de conscience. Lieu d’animation de la vie sociale, elle se veut également un lieu d’interventions sociales concertées et novatrices.

La Maison des Tilleuls comprend un certain nombre d’équipements et services (halte garderie gérée par la Ville de Blanc-Mesnil, le Service Social Municipal, la Caisse d’Allocations Familiales, des permanences d’avocat conseil…), des salles de formation et d’activités (dojo, danse, multimédia, arts plastiques, arts ménagers, etc). Elle développe des initiatives dans le champ de la vie sociale et de quartier (fête des Tilleuls, rencontres intergénérationnelles, accueil du Conseil de vie et de quartier, rencontre famille-jeunes, institutions…), l’éducation et la culture (plan lecture, accompagnement scolaire, pôle multimédia et nouvelles technologies de l’information et de la communication), la vie associative (lieu d’accueil et de ressources pour de nombreuses associations sociales, culturelles et sportives).

Un effort particulier en direction des jeunes de 10 à 18 ans est fait avec deux animateurs chargés d’accompagner les jeunes dans l’élaboration et la prise en charge d’activités, de projets, l’axe transversal de toutes les interventions étant le rapport filles / garçons et jeunes / adultes. On peut citer aussi la Cafèt’citoyenne, un espace au sein de la Maison des Tilleuls dédié aux adolescents, ouvert à leur demande, et à partir duquel ils peuvent approfondir une relation de groupe et construire des projets, faire l’apprentissage de l’autonomie et de la gestion d’un lieu.

La participation des usagers et des habitants sont au cœur de son projet social qui souhaite favoriser la participation citoyenne sous des formes variées. A la suite des événements de novembre 2005, un film a par exemple été réalisé par les habitants avec La Cathode (« Ceci est notre quartier à 93° ») et en 2006, le journal « Vu d’ici » (diffusé à 5 000 exemplaires) a été créé et lancé avec un groupe d’habitants dans le cadre d’un projet de la Fédération des centres sociaux de Seine-Saint-Denis soutenu par la Région Ile-de-France.

Javascript is required to view this map.

Dernières contributions de la structure

 

Conférence de presse du collectif « Sorties,Scolaires : Avec Nous ! »

Femmes habitants au Blanc-Mesnil, parents d’élèves, réunies dans le collectifs «Sorties Scolaires : Avec Nous!», nous sommes attachées à la devise républicaine « Liberté,Égalité,Fraterni

Mars 2013

 
mars23

Ensemble vers l'égalité : rencontre avec le collectif de jeunes de Lormont, le CILDA et le conseil local des Jeunes

Un collectif de plus de 30 jeunes mobilisés au sein des centres sociaux de Lormont (nord de l’agglomération bordelaise) est mobilisé depuis plus de deux ans contre les discriminations liées aux origines. Leur démarche interpelle fortement les institutions.

 

Collectif d'information et de lutte discrimin'action (CILDA)

Le CILDA (collectif d’information de lutte et d’action contre les discriminations) est un collectif d’habitants et de professionnels du Blanc Mesnil. Il est ouvert à toutes celles et ceux qui souhaitent s’impliquer sur le sujet. Nos objectifs : agir et lutter contre les discriminations ; écouter, informer, orienter ; faire connaître la loi, sensibiliser et former habitants et professionnels ; échanger pour mieux comprendre.

Novembre 2010

 
nov06

"Et puis nous passions le pantalon français...", Lecture scénique par le collectif Quelques unes d'entre nous

Le collectif Quelques une d’entre nous présente, en première partie du concert d’Origines contrôlées, Samedi 6 novembre, au Deux pièces cuisine au Blanc Mesnil :

En matière d’immigration, Abdelamalek Sayad (1933-1998) bouscule les idées reçues. Depuis le travail de ce sociologue incontournable de la deuxième moitié du XXe siècle (il rencontre Pierre Bourdieu à l’Université d’Alger à la fin des années cinquante), il importe de penser le phénomène migratoire avec ses enjeux sociaux et historiques, et sans dissocier les temps de l’émigration de ceux de l’immigration. Fait social total où les histoires (les trajectoires) personnelles et intimes s’enchevêtrent à l’histoire collective et aux mécanismes des rapports de forces entre pays d’origine et pays d’accueil, entre États dominés et Etats dominants. En cinquante ans, avec une exceptionnelle lucidité critique et en excellent interviewer, il élabore une œuvre qui fait date.

 

Vu d'ici

Rédaction d’un journal local édité 4 fois par an dont le comité de rédaction réuni mensuellement est organisé autour de la participation des habitants du Blanc-Mesnil.

 

Le bruit du monde m'est rentré dans l'oreille

Le_bruit_du_monde_m_est_rentre_dans_l_oreille.png

Ouvrage ” Le bruit du monde m’est rentré dans l’oreille”
d’Elsa Solal
Ecrit à partir de groupes de paroles avec le collectif **Quelques

 

Notre quartier à 93°

Approfondissement et extension d’actions déjà existantes visant à faire émerger la parole des habitants et à faciliter la participation des femmes et des jeunes, et lancement d’actions nouvelles autour des mémoires plurielles du quartier et de la promotion de la diversité culturelle.

Syndiquer le contenu
Conseil régional d'Ile de France